SEPEM 2021 ANGERS - ROBOT SYSTEM

Press
 29/11/2021

Angers. Les industriels ont le sourire sur le salon SEPEM [VIDEO]

Après deux années difficiles, les affaires vont bon train sur le salon SEPEM Industries au Parc Expo, où 468 professionnels présentent leurs innovations du 23 au 25 novembre.

Angers, mardi 23 novembre 2021. Robots et machines automatisées ont la cote dans les allées du salon SEPEM Industries. | CO - LAURENT COMBETAfficher le diaporama

Le Courrier de l'OuestChloé BOSSARDPublié le 24/11/2021 à 16h37

  •  

Sous leurs masques, les sourires des exposants en disent long sur la santé de l’industrie régionale. Près de 470 entreprises présentent leurs savoir-faire sur le salon SEPEM Industries Centre Ouest, qui se tient du 23 au 25 novembre au Parc Expo d’Angers. Et les affaires vont bon train : après un an d’interruption liée au Covid, les professionnels n’ont plus de temps à perdre. L’usine du futur n’attend pas.

On ne voit pas de badauds, les visiteurs viennent avec des projets à réaliser immédiatement ou à très court terme, observe Xavier Legrand, responsable de la communication du salon, organisé par GL Events. Les carnets de commandes sont pleins, ajoute le directeur Philippe Dutheil, l’outil de production surfonctionne, l’argent rentre, donc il y a des projets d’investissement et des nécessités de maintenance. Sans l’actualité sanitaire, on redémarrerait encore plus fort.

« On profite vraiment du boum de la robotisation »

Cette impression se confirme dans les allées, où 4 500 visiteurs sont attendus en trois jours. Oui, depuis le Covid les visiteurs ont vraiment des projets concrets, on a moins de visites de courtoisie, se réjouit Héloïse Renard, responsable communication pour le concepteur de robots allemand Schunk. Elle qui parcourt les salons français estime que le SEPEM Angers fonctionne vraiment bien.

Angers, mardi 23 novembre 2021. Les solutions éco-responsables, comme le système de traitement de l’eau d’Orizon, attirent les industriels. | CO - LAURENT COMBET

Dopés par le plan de relance, les vendeurs d’équipements industriels se frottent les mains, à l’instar de Robot System. Cette petite société de Thouaré-sur-Loire (Loire-Atlantique), spécialisée dans l’intégration de robots au sein des usines, a réalisé 25 % de croissance l’an dernier et vise la même performance cette année. On profite vraiment du boum de la robotisation, analyse son directeur général Sébastien Pervis. Outre un marché très porteur, le dirigeant pointe les aides gouvernementales d’investissement pour les PME.

Réduire la pénibilité, « un sujet permanent »

L’écoresponsabilité est également l’objet de toutes les attentions, comme le système de filtration de l’eau imaginé par Orizon. Les industriels n’auront bientôt plus le choix : ils devront réduire leur consommation d’eau, et leurs rejets d’eaux usées dans le milieu naturel, explique Franck Lebret, gérant. À quelques mètres, Thierry Lecot vend, lui, des engins de maintenance électrique destinés à réduire la pénibilité des métiers. Un autre sujet ô combien d’actualité. La demande est de plus en plus massive, assure le représentant de la marque Tractodiff.

C’est un sujet permanent, surtout dans un contexte où les recrutements sont très compliqués, acquiesce Philippe Dutheil. Le voilà, le bémol dans ce tableau presque parfait. Alors que les entreprises parviennent à surmonter les problèmes d’approvisionnement en allongeant leurs délais, les embauches restent en panne. Clairement c’est ce qui nous freine aujourd’hui, confie Sébastien Pervis, qui recherche au moins trois personnes. C’est l’une des raisons pour lesquelles Robot System participe à son premier salon… en 33 ans d’existence !